CZ | EN
aktualita LAPSody 2017 – The Bubble24|05|2017 - 27|05|2017
UNIARTS HELSINKY

Our world bubbles, the earth is a bubble. Yet, there is the aesthetic and life-preserving potential of the bubble: it is an equally rich metaphor for isolation and ignorance as it is for nurturance, safety and protection, and even more so for perfection and effervescence. 

Body Landscape

Corps chtonien et médiatique

L'évolution de l'art des années quatre-vingt-dix est intéressante à deux points de vue. Il s'agit d'abord des nouveaux rapports entre le corps et les nouvelles technologies médiatiques, puis de la découverte de nouveaux rapports animistes ou écologiques que l'homme, en tant qu'être vivant, entretient avec l'environnement et la planète Terre... Dès le début de son activité, dans la deuxième moitié des années soixante, Milos Sejn se concentre sur le problème des rapports de son corps à l'environnement. C'est à cette époque qu'il réalise ses premières actions, photographiées, qui prennent la forme des performances du body art. Citons, par exemple, Vedome sneni (Awake Dreaming, 1967) où le corps étendu de l'artiste se confond au paysage recouvert de feuilles mortes. Ces positions corporelles  évoquent, par analogie, des états intérieurs de communion avec la nature. Cette action est intéressante non seulement parce qu'elle précède de dix ans des actions semblables de Karel Miler, mais aussi parce qu'elle rejoint cette tradition de l'art tchèque où l'on retrouve ce rapport idéal, primitif au paysage considéré comme un corps vivant. Les conditions propres à la création des actions de Milos Sejn évoluent progressivement en fonction de la conception rituelle de ses dessins, en évolution perpétuelle, et réalisés à base de pigments et d'éléments naturels sur les lieux mêmes d'un paysage; On retrouve les caractères du body art et de la performance (toujours photographiée) dans les dessins que Sejn a réalisés avec du feu dans la grotte de Mazarná, en Slovaquie (1982), ou encore dans sa performance à la torche faite sur la colline de Zebín. Cette performance à la torche exprime les rapports qui existent entre le corps humain et la voûte céleste. Sejn était tout à fait conscient que ses gestes et les "dessins" de son corps dans l'espace étaient proches, par leur caractère, de la danse. Ces dernières années, de nouveaux médias sont venus enrichir la palette de ses moyens d'expression. En 1994, il réalise Vidéo Sonic Body Light au monastère de Plasy, où il transcrit les mouvements de son corps, enregistrés électroniquement, en images digitales. Dans cette performance, et grâce aux moyens employés, le corps devient à la fois transparent et imprégné de la structure architecturale du lieu; il devient aussi instrument musical vivant.

Excerpt from text by Jiří Zemánek and Miloš Vojtěchovský, L/art au corps at MAC, Marseille, 1996

Ladislav Kesner: Being Landscape, ARBOR VITAE 2010
CZECH ART BOOKS

Bohemiae Rosa pointAcademy Archives point

Miloš Šejn | Českých Bratří 312 | CZ-50601 Jičín | T +420 723 701 658 | milos [at-sign] sejn.cz

AllForWeb | © 2008 sejn